VOUS AVEZ DIT : DES ECONOMIES ?
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

VOUS AVEZ DIT : DES ECONOMIES ?

Vous ne me ferez pas croire qu’Emmanuel Macron ne sait pas où trouver les économies dont il a besoin.

Nous allons donc, ensemble, suivre quelques pistes.

D’une manière générale, pour gagner de l’argent, il faut fabriquer des produits plus ou moins sophistiqués et les vendre. Cela parait très simple. Le problème est que de nombreux métiers, très bien rémunérés, ne produisent rien. Il fut une époque où la France réalisait ses propres produits de consommation courante. Alors qu’aujourd’hui, nous les faisons fabriquer à l’étranger à cause de cette mondialisation qui nous incite à nous délocaliser pour trouver une main d’œuvre à très bon marché.

Je le répète ici : « ce n’est pas l’argent qui crée le travail mais c’est le travail qui crée l’argent ». Que constatons-nous dans la pratique ? Nos compatriotes s’accrochent à un système capitaliste qui a permis aux Etats-Unis de se développer très vite car il est très motivant. Cependant, je crois qu’il a atteint ses limites. Lorsqu’il n’y aura plus personne à exploiter, le capitalisme s’écroulera.

« De la même manière que le Communisme s’est effondré pour ne pas avoir réussi sa mondialisation, le capitalisme s’effondrera pour avoir réussi la sienne et il entrainera dans sa chute tous les pays qui s’y seront soumis corps et âme. ».

Lire la suite...
 
LE REGIME PRESIDENTIEL.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE REGIME PRESIDENTIEL.

Le régime présidentiel ne m’a jamais gêné, bien au contraire. Mon expérience personnelle m’a appris que dans tout groupe, il fallait toujours une locomotive. En ce moment, cette dernière se nomme Emmanuel Macron. J’ai pourtant de nombreuses inquiétudes à son sujet, non dans la forme mais dans le fond.

La Cinquième République fut celle qui a le mieux fonctionné car elle fut conçue comme une monarchie avec un roi élu tous les sept ans. De l’aveu même du Général de Gaulle, il avait réduit le Parlement à pas grand chose. C’est la raison pour laquelle il avait dissocié les élections présidentielles des élections parlementaires. Le Monarque d’un coté et la gouvernance de l’autre.

Les carriéristes, les opportunistes de tous poils se sont empressés dès que les circonstances l’ont permis de détricoter notre constitution en réduisant la durée du mandat présidentiel à cinq ans et en faisant suivre immédiatement ces dernières par des législatives qui sont en fait une deuxième mais mini élection présidentielle. On ne vote plus pour être représentés, mais pour le Président de la République. On élit alors la clacque.

Lire la suite...
 
LES ABSTENTIONS.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LES ABSTENTIONS.

Pour bien comprendre le nombre croissant d’abstentions, examinons au plus près le déroulement de la campagne pour les élections présidentielles.

Cette élection pour l’investiture suprême ne devrait être accessible qu’à des gens disposant d’un minimum de culture et de connaissances. Nous avons vu que ce n’était pas toujours le cas. Hélas !

Parmi les candidats figurait un homme que j’ai eu le plaisir de rencontrer : Monsieur François Asselineau. Cet homme très intelligent qui a créé un parti politique qui doit maintenant avoisiner les 30000 adhérents, qui est très expérimenté, qui connais très bien la situation de la France, a eu moins de suffrages que Monsieur Philippe Poutou.

Lire la suite...
 
ALLER A LA SOUPE
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ALLER A LA SOUPE.

On peut dire aujourd’hui que les financiers ont gagné.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un financier ? C’est quelqu’un à qui vous confiez votre argent sous le prétexte qu’il est plus en sécurité chez lui que chez vous. C’est vrai en partie, sauf si la banque privée fait faillite. Dans ce cas, vous perdez tout.

C’est quelqu’un aussi qui fait de l’argent avec votre argent sans rien donner en contrepartie. Voir mon texte sur ce site intitulé : Qu’est-ce que l’argent ?

Les richesses nationales ne suffisant plus, ils ont décidé que le Yalta monétaire était moins aléatoire et qu’il suffisait de dominer le monde pour être tranquille et s’assurer une sorte de monopole. C’est la mondialisation.

Ils ont oublié le peuple.

Lire la suite...
 
LA MANIPULATION.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA MANIPULATION.

N’avez-vous pas l’impression d’avoir été manipulés ?

La composition du nouveau gouvernement ressemble plus à la formation d’un semblant de comité de salut public qu’à autre chose. En effet, nommer un gouvernement avant le résultat des élections législatives me parait faire preuve de beaucoup d’assurance quant aux résultats de celles-ci.

A moins que la composition du gouvernement actuel n’ait pour seul but que la destruction définitive des partis politiques traditionnels en leur enlevant toute crédibilité aux élections législatives par une utilisation forcée de la zizanie aux seins de ceux-ci. En Marche aurait alors un boulevard devant lui pour se composer une majorité lui permettant de faire tout ce qu’il désire.

Il pourrait alors, en légiférant par ordonnances, mettre la France dans l’impossibilité de sortir de la monnaie unique ou de l’Europe Fédérale. Le seul rempart pour que les Français conservent leur souveraineté serait une réunion de tous les souverainistes et des indépendantistes. Ce rassemblement, à mon sens, au sein d’un vrai comité de salut public pourrait regrouper des gaullistes, des royalistes, le Front National, des communistes, etc.. Il y va de la France. En se battant chacun sur son pré carré, on n’arrivera à rien. Il faut faire bloc. Emmanuel Macron l’a bien compris. Malheureusement, il nous a pris de vitesse et va dans le sens opposé à nos désirs.

Lire la suite...
 
ON A GAGNE! ON A GAGNE! (2)
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ON A GAGNE ! ON A GAGNE ! (2)

Mais c’est la France qui a perdu.

Je n’ai jamais émis la moindre opinion politique en me basant uniquement sur le ressenti, qu’il soit viscéral ou non. L’entente tacite entre ceux qui ont failli et le nouveau président est flagrante. Mais indépendamment de tout cela, si Monsieur Emmanuel Macron met en œuvre son programme sur l’Europe, la France continuera de baisser et la pauvreté gagnera de plus en plus de foyers.

Je répète, encore une fois, pour que mes compatriotes comprennent bien la situation ce que disait le Général de Gaule : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant plus d’Europe, plus d’Europe, cependant il y a les réalités : les Français sont Français, les Allemands sont Allemands, les Italiens sont Italiens ».

Lire la suite...
 
LA SITUATION EST GRAVE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA SITUATION EST GRAVE.

Il y a des moments où le sérieux doit l’emporter sur l’idéologie.

Je suis très étonné que des anciens gaullistes puissent se rapprocher d’Emmanuel Macron au point de soutenir la disparition morale de notre civilisation.

Les exposés des débats devraient pourtant, si seul le bon sens les motivait, les orienter vers un vote massif en faveur de Marine le Pen.

Avez-vous compris les propositions d’Emmanuel Macron ? Il ne s’exprime que par affirmations. Il ne fait aucune démonstration.

Avez-vous aussi remarqué « que tous les ténors politiques » se ralliaient à lui ? Comme s’ils voulaient sauver les meubles d’un navire en perdition qui serait soudainement devenu incapable de leur donner des investitures gagnantes.

Lire la suite...
 
POURQUOI FAUT-IL VOTER MARINE LE PEN DES LE PREMIER TOUR?
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

POURQUOI FAUT-IL VOTER MARINE LE PEN DES LE 1ER TOUR ?

Quel patriote, en pensant à cette élection, ne s’est jamais posé cette question ?

Depuis quarante longues années, les socialistes, l’UMP et les centristes ont montré leur incapacité à redonner à la France les moyens d’être elle-même et de tenir une place primordiale dans le concert des nations. Ils ont défendu une sorte d’idéologie permanente, pour certains, dont les résultats deviennent de plus en plus visibles et une volonté de pouvoir dont ils n’ont su que faire pour d’autres.

Rien que pour cela, ils se sont largement discrédités. D’autres l’ont dit avant moi : « On n’appelle pas, je le répète, le pyromane qui a allumé l’incendie, pour l’éteindre ».

Lire la suite...
 
LE DEBAT DES NON DITS.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE DEBAT DES NON-DITS.

Le débat entre les onze candidats prétendants à l’investiture suprême démontre que notre pays a perdu ses repères donc son identité.

4 heures de questions et réponses pour connaitre la pensée de chaque candidat ont porté sur des mesurettes qui seront impossibles à mettre en œuvre. Elles sont loin d’être à la hauteur des enjeux.

Le Général de Gaulle dont tout le monde veut maintenant s’approprier la pensée ne disait-il pas à juste raison : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant plus d’Europe, plus d’Europe, seulement il y a les réalités : Les Allemands sont Allemands, les Français sont Français, les Italiens sont Italiens, etc...

Lire la suite...
 
LA NOUVELLE ARME TERRORISTE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA NOUVELLE ARME TERRORISTE.

LES « CAMIONS TUEURS »…

« Quelle que soit la cause que l’on défend, elle restera toujours déshonorée par le massacre aveugle d’une foule innocente… » Albert Camus

Alors que les déconvenues militaires s’amplifient sur le terrain, le groupe Etat islamique a rappelé, le 22 mars 2017, à Londres, par l’entremise d’un « véhicule tueur », qu’il ne perd rien de ses capacités de nuisance.

Ainsi qu’en atteste cette nouvelle attaque meurtrière qui fait suite dans des conditions analogues à celles de Nice, le 14 juillet 2016, puis de Berlin, le 19 décembre 2016, c’est désormais sur un autre terrain que le califat compte enregistrer ses victoires et, ainsi, marquer les esprits. Car ne nous y trompons pas : l’éradication, sur le plan militaire, de l’État islamique ne signifiera en aucun cas sa disparition. Bien plus : réduit à cette forme de combat souterrain que constitue le terrorisme, il sera plus fort que jamais puisque agissant cette fois-ci selon des méthodes qu’il connaît et qu’il maîtrise parfaitement. C’est pour cette raison que le combat qui s’annonce sera long, meurtrier et difficile à parer…

Lire la suite...
 
LA PRESIDENTIELLE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA PRESIDENTIELLE.

Le jour de gloire est arrivé. Félicitations à l’UPR et à son président Asselineau. Après des années d’enfermement derrière le mur de silence élevé par les médias, plus de 500 signatures ont été envoyées au Conseil Constitutionnel pour que puisse se faire entendre une voix résolument en faveur de la sortie de l’Union Européenne. Merci.

Maintenant tous les européistes vont se déchaîner et rassembler pour la contre-attaque le ban et l’arrière-ban de leurs partisans. Déjà j’ai entendu, sur France Inter, Bertrand Delanoë faire état de son enthousiasme macronnien, justifié par le soi-disant énorme danger de Marine Le Pen. Danger pour quels privilégiés ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 21 sur 695
Joomla Templates by Joomlashack